Mettre en place son Smart Bidding

Machine Learning, Intelligence Artificielle, Smart Bidding … un vocabulaire qui peut sembler un peu barbare, mais qui prend tout son sens pour l’optimisation de vos campagnes.

Vous ne rêvez pas, je parle bien d’optimisation !

Ce qui signifie qu’on ne lance pas une campagne Smart Bidding en tant que tel, mais qu’il s’agit d’un levier à activer dès que possible dans toutes les campagnes éligibles.

Par conséquent, pour mettre en place efficacement cette stratégie, il ne faut pas oublier les fondamentaux :

  • Les mots-clés : utiliser différentes correspondances de mots-clés, contrôler ses termes de recherches et abuser du large modifié.
  • Les annonces : on le répète, il faut au minimum 3 annonces dans chaque Groupes d’Annonces. Plus vos annonces seront en lien avec vos mots-clés, meilleurs seront vos résultats.
  • Une structure simple et cohérente avec vos différents objectifs ou vos différents ciblages. En général, nous vous recommandons une structure de ce type :
    • 1 campagne par Famille de produits, services, zone/langue ou objectifs.
    • 1 campagne de protection de votre marque
    • 1 campagne sur celles de vos concurrents
  • Prendre un maximum de place avec vos annonces : ce qui signifie que les annonces Extended Text Ads (ETA) sont indispensables (car oui certains d’entre vous utilisent encore le vieux format d’annonces) ainsi qu’un maximum d’extensions.
  • La liste d’exclusions de mots-clés. En effet, comment attendre des résultats d’une campagne qui diffuse sur des termes peu pertinents ? On ne peut pas, tout simplement. Effectuez des exclusions au niveau de vos Campagnes, mais également au niveau des Groupes d’Annonces
  • Le paramétrage d’un maximum de conversions dans votre compte : Inscriptions, Demandes de devis, Appels, Téléchargements.

Toutes ces recommandations sont appliquées à votre compte ?

Il est temps de rentrer dans le vif du sujet, la gestion intelligente des enchères, le fameux « Smart Bidding ».

Mais concrètement en quoi ça consiste ?

Actuellement, vous gérez vos enchères par groupes d’annonces, voire par mots-clés. Vous utilisez toutes les statistiques disponibles dans votre compte AdWords, vous déterminez ce qui fonctionne ou pas et vous améliorez vos résultats (lieux, device, heure de la journée …). À partir de là, le principe est simple : on amplifie ce qui fonctionne, on coupe ce qui ne fonctionne pas.

Soyez prêts, car ce temps-là est révolu !

Le Smart Bidding va gérer pour vous les différentes enchères, optimiser la rotation de vos annonces … Autrement dit, optimiser la campagne pour vous. Pour ce faire, il prend en compte plus de 2000 paramètres, ce qui a clairement un impact, car tous ces critères ne sont pas disponibles dans votre compte et disons-le franchement, le robot le fait mieux que vous.

Alors pourquoi gérer encore ses enchères manuellement ?

Simplement, car il vous faut un certain nombre de conversions dans votre compte pour que le Smart Bidding fonctionne et surtout un paramétrage de vos conversions qui soit bien pensé, cohérent avec vos objectifs et surtout fonctionnel.

Pour savoir combien de conversions il vous faut pour activer le Smart Bidding, vous pouvez vous reporter au guides Google qui vous recommande :

  • 30 conversions par mois pour les stratégies « CPA cible », « Maximiser les conversions », « CPC optimisé »
  • 50 conversions par mois pour la stratégie « ROAS cible »

Cependant, nous vous recommandons plutôt d’activer une des 3 premières stratégies entre 80 et 100 conversions et le « ROAS Cible » entre 100 et 150. J’ajouterai également qu’il est indispensable que vos campagnes enregistrent un volume de conversions relativement stables au fil des mois.

C’est pourquoi un bon tracking est à la base de toutes campagnes de Smart Bidding, mais cela s’applique également aux campagnes classiques car :

« On ne peut pas optimiser ce qu’on ne mesure pas »

C’est pourquoi dans le dernier article de cette série, à venir très prochainement, nous allons aborder la partie tracking.

Pour vous aider à patienter, voici un dernier tip, « la méthode 4A » qui peut vous aider à auditer vos comptes. Vérifiez que vos campagnes soient optimisées grâce à :

  • Automatisation : avec les stratégies d’enchères automatiques, alias Smart Bidding.
  • Assets : avoir un maximum d’annonces qui occupent un maximum de place
  • Audience : en utilisant systématiquement la liste d’audience de remarketing dans vos campagnes
  • Attribution : qui permet d’orienter Google vers les conversions à plus forte valeur ajoutée. Préférez les modèles d’attribution « Time Decay » et « Position-Based ».