Le blog

Pourquoi votre référencement naturel va souffrir en 2017

September 13th, 2022
thumb

Deux révolutions majeures se préparent dans le monde du référencement naturel (SEO). Si votre site web n’est pas responsive et/ou s’il n’est pas sécurisé en HTTPS, vous risquez de perdre une bonne part de votre trafic naturel dès janvier 2017.

17 October 2016

Création d’un second index dédié aux mobiles

De manière très vulgarisée, Google visite tous les sites web et les met en mémoire dans son index (voyez ça comme une grande bibliothèque).

head

Lorsqu'un internaute fait une recherche, Google va aller extraire de son index tous les résultats en rapport, les classer par ordre de pertinence (selon plus de 200 facteurs, pour rappel) et les servir à cet internaute.

Aujourd'hui, un index unique

Depuis toujours, Google a un seul et unique index.

Selon qu’une recherche soit effectuée depuis un smartphone ou depuis un ordinateur, Google va chercher les mêmes informations. Seul le classement des résultats diffère.

En effet, depuis avril 2015, Google a commencé à créer des critères de classement spécifiques aux appareils mobiles. C'est la fameuse mise à jour algorithmique "mobile-friendly"

head

Concrètement, cela signifie que les sites compatibles mobile (ou responsives) ont un boost de classement par rapports aux sites qui ne le sont pas.

Une raison importante pour laquelle il est déjà important aujourd’hui d’avoir un site compatible adapté aux smartphones.

Mais cela va désormais aller plus loin.

Dès janvier 2017, deux index

Gary Illyes, le porte-parole SEO Google, a récemment confirmé qu’un nouvel index pour mobile est en cours de création.

Cela signifie que Google pourrait mettre fin une bonne fois pour toute aux mauvaises expériences que l’on a parfois sur nos petits appareils en arrêtant purement et simplement d’intégrer les sites non responsives dans les résultats proposés.

Ce serait la continuité logique à toutes les récentes initiatives engagées en ce sens par la firme de Moutain View (Mobile-friendly, App Indexing, AMP, entre autres).

Vous avez donc jusqu’au 10 janvier 2017 pour faire le nécessaire.

Chrome 56 et les alertes pour sites non HTTPS

Le 8 septembre dernier, Google annonçait que la prochaine version de son navigateur Google Chrome (leader avec plus de 62% de parts de marché) marquerait une nouvelle avancée dans la lutte contre le web « non sécurisé ».

Formulaires, espaces de connexion et pages de paiement http vont être signalés

Concrètement, à partir de janvier 2017, Chrome affichera une alerte visuelle aux visiteurs d’un site non HTTPS lorsque ceux-ci rempliront un formulaire, afficheront une page de paiement ou tenteront de se connecter via un mot de passe.

head

Et ce n’est qu’un début. Sans encore en préciser la date, l’équipe sécurité de Chrome a également indiqué :

« Chrome indique actuellement les connexions HTTP avec un label neutre. Cela ne reflète pas le vrai manque de sécurité pour les connexions HTTP. Lorsque vous chargez un site Web via HTTP, quelqu'un d’autre sur le réseau peut regarder ou modifier le site avant qu’il arrive à vous.

Cette faiblesse peut être utilisée pour injecter des malwares en toute transparence dans le trafic web non chiffré, communément appelé une attaque par injection. »

Toutes les pages non-HTTPS seront ensuite marquées

head

Ainsi, un peu plus tard, Chrome affichera en rouge tout site non avec le label "Non sécurisé" dans le champ d’adresse, comme dans l’image ci-dessous, actuellement utilisé pour signaler des irrégularités de certificats SSL sur les pages HTTPS.Autant vous dire que les symboles de danger n’auront pas un effet positif sur vos visiteurs.

Là encore, nous vous conseillons de faire évoluer votre site rapidement.

Firstpoint

Le blog

Nos derniers articles